Sur mobile utilisez l'écran en mode paysage

Affûtage - Le principe

Maîtriser l'affûtage des outils est indispensable pour pouvoir travailler efficacement. Quel que soit l’outil le principe est toujours le même, on va trancher la matière avec une lame métallique qui comporte une arrête vive, "le fil", obtenue par la rencontre de deux surfaces parfaitement polies. 

L’angle entre les deux surfaces du tranchant sera différent suivant le type d'outil mais aussi suivant la nature du bois. 

 Pour obtenir des surfaces parfaitement planes le fil devra être parfaitement droit, pour l'établir j'utilise toujours un gabarit dès que la largeur de la lame dépasse 2,5cm.

L'affûtage des scies à refendre (Rip cut saw)

Mes outils pour affûter les scies. Ils n'y sont pas tous mais ce sont les plus couramment utilisés.

Mes limes préférées sont des Nicholson, Pereira, Valorbe. La pince à avoyer que je préfère, la Stanley 42X.

Pour les dentures fines je réalise l'avoyage avec un chasse-clou et un petit marteau. Le chasse-clou a un petit trou à son extrémité qui permet de centrer la pointe de la dent.
Pour ne pas se tromper de dent - à cette échelle c'est pas évident - on utilise une feuille de papier un peu épaisse et on fait une marque toutes les deux dents. On frappe très légèrement une dent sur deux avec un petit marteau puis on pivote la feuille de 180° et on la décale d'une dent tout en changeant de face de la scie. Tout l'art consiste à frapper très doucement avec toujours la même force, un très petit marteau est conseillé.


Pour teinter les dents avant d'affuter j'utilise souvent une peinture pour le marquage du métal, ça permet de bien voir oû on est et ce qu'on a fait.

A droite les dents sont marquées, à gauche limées.

Pour le travail sur des dentures fines j'utilise une loupe binoculaire en verre optique avec grossissement 5 fois, au-delà c'est difficile. Au fil des ans j'en ai essayé plusieurs, celle de la photo est la meilleure. En général j'utilise aussi une lampe pour avoir un bon éclairage et faire briller les surfaces limées, c'est particulièrement utile pour la mise à niveau des dents. Pour le maintien de la lame j'utilise un "Saw bench clamp", un étaux d'établi de E. C. Stearns & Co., Syracuse, NY- breveté le 22 août 1899, c'est pas le plus récent mais quand on aime ...

Comment ça marche:

Les scie à refendre et toutes les scies pour scier dans le sens des fibres du bois - "Rip Cut saw en anglais" - possèdent une succession de dents, qui, compte tenu de leur angle d'attaque, vont travailler plûtot comme des racloirs que comme des ciseaux. Chaque dent va racler de l'ordre de plus ou moins 1/10 de mm suivant la taille des dents et la qualité de l'affutage.

Pour que la lame ne se coince pas dans le trait de scie les dents sont avoyées, c'est à dire courbées alternativement à gauche et à droite, par ailleurs les lames des scies égoïnes de bonne qualité sont fuselées dans la longueur et la largeur, plus épaisses vers le manche et vers les dents et moins épaisses à la pointe et au dos de la lame. Ca permet d'avoyer moins et de mieux diriger son sciage, donc enlever moins de bois ce qui veut dire aussi moins de travail. Si tout se passe bien on obtient des petits copeaux dans la sciure.

Les points importants:

- La mise sur un mêm  niveau de la pointe de toutes les dents est primordiale si on veut que chaque dent fasse son travail, une ligne très légèrement convexe (1 ou 2 mm de cintre) est confortable, par contre une ligne concave est à éviter puisqu'il est impossible de mettre les dents au même niveau, elle doit être rectifiée avant tout. 

- En même temps qu'on va mettre les dents à niveau il faut aussi veiller à la répartition des dents, en appuyant à gauche ou à droite on pourra déplacer la pointe de la dent dans le petit replat créé par le nivelage et ainsi remettre une dent à sa place. Pendant ces opérations  il faut toujours veiller à bien garder les angles d'affûtage. Quand on sait faire ça va très bien !

 

- L'avoyage doit être minimal, d'où l'importance d'une pince à avoyer de qualité, réglable finement. Normalement on va avoyer après le nivelage des dents et avant d'affûter, mais si la scie est très dégradée avec un nivelage important on va avoyer après l'affûtage.

Ici il y a du boulot ... Une scie vintage est le meilleur terrain d'entrainement, ici nivelage des dents.

Voilà, ça va mieux - Affûtage en cross-cut.

Personnellement j'affûte la plupart de mes scies à refendre avec un angle de 90° pour la face avant des dents, c'est assez agressif ce qui rend le nivelage des dents très important si on ne veut pas que ça accroche !
Toutes les dents sont limées par le même côté de la lame, un coup de pierre à huile fine est appliqué bien à plat du manche vers la pointe sur chaque face de la scie, avec plus d'insistance sur la face opposée du limage. Pour un nivelage fin sur des scies en bon état j'utilise une lime diamant super douce. 

 
Il est important d'utiliser des limes en bon état qui mordent efficacement l'acier. Même de bonne qualité les limes s'usent assez vite, il vaut mieux ne pas les utiliser pour d'autres travaux qui pourraient les abimer.

Affûtage des scies à tronçonner - Cross cut saws.

Le matériel est le même que celui utilisé pour les scies à refendre. Ce qui change radicalement ce sont les angles, la lime est tenue horizontalement et à 45 degrés avec la longueur de la lame, l'affûtage "à tronçonner" est plus difficile à pratiquer, en général on  affute la moitié des dents  depuis un côté puis l'autre moitié par l'autre côté, même si on peut reprendre une dent dans le sens inverse quelquefois. 
La face avant des dents fait un angle de 60° avec le trait de scie.
On obtient donc des petites lames à droite et à gauche du trait de scie qui tranchent les fibres.
Le nivellement des dents est tout aussi important et l'avoyage doit également être finement dosé. Ci-dessous les dents affûtées en "Cross cut" . 

Retour Menu